La principauté d'Ahmarile

La Balade des Azers #4

Nous avons continué notre voyage dans le LowerDark.
Cela faisait plus d’une semaine que notre voyage était commencé.
Nous étions à plus de 15 km sous terre, avec encore 190 azers.
Nous approchons du centre du volcan, la chaleur devient de plus en plus insupportable.
Nous devons faire quelques chose pour pouvoir continuer. Nos compagnons azer ne souffrent pas de cette chaleur, mais Vondal commence à cuire dans son plate.

Nous avons de la bonne idée de prendre le morceau de glace acier que Vondal traine depuis le début du voyage, et de la réduire en fine poussière à coup de marteau. Ensuite mélangé
avec la crème anti-feu nous nous en appliquons partout.
Le froid est intense, ca fait mal, mais la chaleur se dissipe enfin.

Nous arrivons dans la cité Azer. Des constructions rondes, une architecture inconnue ici.
Vondal aime bien ces constructions. Nous voyons un premier piston, et nous voyons ensuite la boule de feu élémentaire du coeur volcan. Le piston est un assemblage assez imposant de métal, il est dirigé vers le coeur du volcan pour créer un choc et en libérer l’énergie.

Léonard se dit en lui-meme que piston est insuffisant pour provoquer l’effet désiré.
C’est à dire une explosion suffisante pour ouvrir une porte vers le plan élémentaire du feu.

Nos azers commencent à rentrer chez eux. Un petit groupe nous fait signe de les suivre, et
nous nous passons dans un autre réseau de caverne vers le bas. Nous allons faire le tour du coeur du volcan. En route nous rencontre de nombreux autres pistons. Léonard est de plus en plus impressionné par l’ampleur mais aussi la finesse du plan en marche.

Sous le cœur du volcan, qui est une immense sphère d’énergie de feu élémentaire, les azers on bâtit leur cité. De nombreuses trous, des ponts pour les relier et des amphithéâtres tout autour de la cité. 10 000 azers. Ils n’avaient pas tort sur le nombre.
L’architecture est raffinée. Encore une fois Léonard est surpris par cela. Les azers qui nous accompagne n’ont pas cette finesse. Ils sont guidés par quelqu’un de plus subtil qu’eux.

Au milieu de la cité il y a une pyramide en forme de cone qui pointe vers le centre du volcan. Nous finissons par y arriver. Près de l’entrée nous voyons 8 statues de azers d’une grande finesse. Nous commençons a comprendre que tous les azers que nous côtoyons sont en fait des clones, et qu’il y a qu’un très petit nombre de azer originaux. Ces 8 la sont des originaux, mais leur flamme les a quitté.

Nous sommes conduit dans une espèce de salle d’audience, ou 4 azers plus subtils, plus vivants nous attendent. Ceux sont eux les chefs.
Le sort Tongue nous aide finalement à parlementer.

Ils sont bien content qu’on leur ait ramené 190 de leur ‘enfants’. Le azer désigné comme négociateur nous parle de leur plan. Il nous explique le but du LavaShip dans lequel nous sommes, qui sera propulsé à travers le cœur du volcan. Il nous parle de leur désir profond de retourner chez eux, pour que leur enfants puissent enfin prendre leur véritable essence de azer. Ils sont prêt à nous écouter. Si on peut rendre leur trajet plus rapide et sécuritaire, ils peuvent bien nous donner un peu de temps.

C’est Roberto qui mène la négociation. Ils leur explique la présence des gens d’Ahmarile
sur l’ile, et du péril que la méga éruption va leur faire subir. Les azers ne veulent pas dévier de leur désir de rentrer chez eux. Ils sont assaillis de toute part depuis leur arrivée ici, et ils ne veulent pas laisser personne les empêcher de rentrer chez eux.

Vondal prends alors la parole. Il explique qu’il peut ramener chez eux un Azer.
Il dessine les runes sur le sol, explique sa magie du sort Banishment.
L’émissaire nous répond qu’eux quatre sont la pour guider leur enfants vers le retour, qu’ils vont être les 4 derniers a embarquer, qu’ils doivent être la pour terminer le plan et qu’ils ne peuvent prendre une chance de quitter l’endroit.

C’est alors que Vondal évalue que nous manquons de temps et d’argument pour convaincre les azers. Il veut au moins en Banir un, et espère qu’on pourra se défaire des autres avant que les gardes nous sautent dessus.

Il jette un œil à Léonard. Il reconnait la subtile prise de staff différente que Léonard prends avant de lancer un sort d’attaque. C’est tout ce qu’il fallait comme approbation. A la surprise de presque tous il complète son sort et bannis le Azer qui parlementait avec nous.

Le combat éclate. Le Baron transformé en gorille géant par Roberto essaie de l’élancer vers les 3 autres azers, mais il est intercepté par 2 énormes azer-centaure. Il se retrouve pris dans leur fouet. De l’autre coté 2 autres centaures arrivent. Ils frappent Vondal avec un violence épouvantable, et ce n’est pas une chance inouïe qu’il maintient la concentration de son sort. Roberto se fait aussi prendre par les fouets de feu. Léonard pointe son bâton vers les 3 chefs azers, et d’un éclair fulgurant qui saute d’un à l’autre il les réduit en cendre.

Vondal couché au sol, pris dans le fouet de feu d’un centaure, voit que notre travail est fait.
Il lance son sort du retour, pour nous ramener à Mont-Croc. Léonard l’avait avertit. Dans l’underdark, la présence du Faerzer, rends les téléports hasardeux. Il faut s’assurer d’être dans une zone clean avant de lancer un tel sort.

L’effet du Fearzer a joué. Devant nos yeux ont déroulé les destinations. Mont Croc, La guilde d’Ahmarile, Port Tonnerre, une citée Mind-Flayer, la citée de Bronze, et d’autres inconnues, finalement nous arrivons sur une petite plaque de roche, au milieu d’un océan de feu. A coté de nous le azer que Vondal vient de bannir. Lui semble tout heureux d’être chez lui. Nous, nous somme presque content de le rejoindre pour achever le travail. Il n’a pas le temps de savourer son retour très longtemps. Pendant que le gorille géant essaie de tenir Vondal loin de la lave, Il passe proche de l’échapper, mais à la dernière seconde le rattrape par la barde. Roberto utilise une main de Bigby pour attraper le Azer. Quelques instants plus tard sa flamme s’éteint.

Léonard aperçoit un plus grand rocher. Il utilise un wall of force pour se faire un pont jusque la. Vondal utilise sa magie pour refroidir le rocher. Mais 3 baleines de feu veulent jouer avec nous. Sans l’intervention de Roberto pour les distraire elles auraient fait basculer la plaque sur laquelle nous étions. La hutte le Leomund nous permet de passer un temps en sécurité, le temps de recharger l’énergie divine de Vondal qui nous ramène sain et sauf à Mont-Croc.

Fiou.
Fin de la balade.

Léonard, Mage Suprême.

Comments

fbelanger

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.